De YOLANDE à CAROLINE

Accueil du site > Abandon & Construction > Le but de la recherche d’origines

Le but de la recherche d’origines

dimanche 19 octobre 2008, par Yolande BERTOUY


Réponse à la question que l’on m’a souvent posée : A quoi va te servir de connaître ta mère naturelle ??

Tout d’abord il faut dire que j’ai toujours eu au fond de moi une sensation bizarre de manque... Je croyais qu’elle était due au fait que mes parents adoptifs n’ont pas toujours été "top", mais en cotoyant les diverses associations, je me suis rendue compte que d’autres avec des histoires réussies avaient aussi cette même sensation ! Et pour finir il n’y a pas très longtemps cela m’a été confirmé par plusieurs psy, l’enfant sait au fond de lui (que cela ait été dit ou non !) qu’il lui manque quelque chose dans son histoire... ! Et tôt ou tard cela ressortira !

Pour comprendre réellement il faut l’avoir vécu, car c’est très diffu ! Mais si je peux expliquer un chouilla, c’est un peu comme si il me manquait un membre ou une partie de moi, ou plutôt que cette partie soit transparente, et que je ne puisse pas la toucher. Je sais qu’elle existe, je la devine, mais je ne peux pas réellement la voir, ni la comprendre.

Toutes ces sensations sont devenues beaucoup plus explicables après les retrouvailles, car à ce moment j’ai pu prendre la mesure de l’ampleur de la place qu’elles avaient en moi. J’ai été soufflé de la force de la culpabilité que je portais !!! Je ne savais vraiment pas à quel point je me sentais coupable... Quand j’ai compris que le choix de ma grand-mère et de ma mère était le bon et que je n’étais pour absolument rien dans ce choix, ça a été un ininmaginable soulagement, un poids d’une tonnes qui sortait de ma poitrine, avec la surprise qui va avec, car je ne savais pas qu’il était en moi aussi lourd ! Et ce jour la, j’ai pris la mesure de l’absolue nécessité de retrouver ses origines pour enfin vivre libre et sereinement, et qu’aussi il ne faut jamais faire cette démarche seul tant cette sensation peut être agréable certe, mais tellement violente !

Et enfin à tout ceux qui ne comprennent pas cette démarche, j’ajouterais aussi que j’ai enfin pu compléter le puzzle de ma vie, avec quelques antécédents médicaux, la quête de la ressemble (à laquelle personne n’échappe !) le bonheur de savoir que l’on ne vient pas de nulle part (ou d’une cigogne !!!) et que l’on est comme les autres avec une histoire, des gènes, une généalogie...

En espérant avoir répondu à cette question..................

P.-S.

Article rédigé le Lundi 4 juillet 2005

Répondre à cet article

2 Messages de forum


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette